a propos

.

Après quelques années à l’école des beaux arts de Sète dans les années 1980, Victorine Follana fréquente l'académie Talens à la Ferté Milon prés de Paris où elle travaille  avec Robert Lapoujade, peintre, cinéaste, écrivain décédé en 1993 et Joêl Trolliet, peintre et professeur à L' Académie La Glacière à Paris .

La fréquentation de ce milieu artistique professionnel lui a inculqué un regard critique lui permettant de définir ses choix sur sa démarche artistique .
Cette formation éclectique ouverte sur des univers différents l’a amené à découvrir sa véritable passion, la peinture.,
Celle ci trouve son univers dans la lecture de scènes du quotidien, de la famille et son microcosme et la nature, afin de les remodeler dans des formes plastiques, entre figuration et abstraction. Elle ne ne cherche pas à créer un idéal ou à reproduire la nature, mais plutôt à la transcender.

 Ainsi naissent des toiles à la structure abstraite vigoureuse , colorée , paysages de l'inconscient revisité, taches de couleurs et de lumières inscrites dans la mémoire,   mais également dans une autre série, surgit un monde assez énigmatique où les personnages aux allures souvent juvéniles prennent des allures d'adultes aux regards perdus , et où les animaux domestiques ont une place de choix.

L'atmosphère assez mystérieuse des compositions , basée sur la ligne, la touche, la couleur , sans trop définir l'espace dans lequel se meuvent les figures donne à l’œuvre sa signification sans entrer dans l'anecdote.